Bonnes vacances, n'oubliez pas vos devoirs

La Covid a bouleversé en profondeur le monde du travail mais beaucoup de dirigeants n'en tirent aucune conclusion. Profitez de l'été pour bosser le sujet.

Pour cette dernière livraison de la newsletter avant une pause et un retour début septembre, je voulais vous souhaiter d’agréables congés (si vous en prenez). Et vous recommander de ne pas oublier vos devoirs de vacances. Amis lecteurs, dirigeants et cadres, reposez-vous bien cet été, l'automne sera chaud.

En écrivant cela, je ne pensais pas à la CGT qui s’est remise en jambe le 1er juillet pour préparer la rentrée. Et je ne pensais même pas à une éventuelle 4e vague de la pandémie. Mais j’avais plutôt à l’esprit les challenges qui vous attendent.

D’une certaine manière, la Covid a inversé le rapport de force employeurs-salariés. Tout le monde sait maintenant : après plusieurs confinements d’autres rythmes de travail que le métro-boulot-dodo sont possibles. Le travail n’est plus forcément un lieu où l’on se rend mais une tâche que l’on accomplit. La philosophe Julia de Funès estimait même récemment que le “télétravail avait désacralisé le travail” (paywall).

Cette prise de conscience générale a poussé certaines personnes à changer de vie, d’employeurs ou même, carrément, à arrêter de travailler (voir notre dernière newsletter). Un phénomène qui ne semble pas du tout marginal.

Ce changement historique n’est pas né en mars 2020 mais il couvait sous la cendre. Et il faut s’attendre à un bouleversement plus général de toute l’organisation du travail. A mon avis pour du mieux et du meilleur.

Attendez-vous donc à ce que les sujets d’organisation des bureaux, de management, d’hybridation du travail, de désengagement et de fuite des salariés soient longtemps d’actualité, même au-delà de l’extinction de la pandémie. Malheureusement, toutes les entreprises n’ont pas conscience de cette révolution silencieuse.

Un exemple avec le sujet très révélateur du télétravail.

Dans sa dernière étude Future Of Work 2021, réalisé par IDC, Zendesk pointe les entreprises hostiles au télétravail : Selon l'étude, dans les organisations réfractaires au télétravail, “la réticence de l'équipe managériale est – pour 38 % des interrogés - le principal frein à sa mise en place. Ce challenge existe également au sein des entreprises enclines au télétravail avec 32% des répondants citant l'équipe de direction comme principal frein à la mise en place du télétravail. 

Et on ne parle même pas de télétravail à 100% mais juste de faire entrer un peu de travail à distance dans les habitudes de fonctionnement de l’entreprise.

Les employeurs qui agissent de la sorte risquent fort de se retrouver un de ces jours tout seuls dans leur bureau, victimes de la YOLO economy (You Only Live Once). La vie est trop courte pour la perdre avec un bullshitjob !

Heureusement, il vous reste les vacances pour potasser le sujet (par exemple en vous abonnant à ces comptes Twitter sur le Future Of Work) et reprendre des forces.

Bon été et à bientôt, en septembre.

Share


Changer de vie et quitter la ville : mode d’emploi

🛎 Rêver de quitter la ville, c’est facile et c’est tentant pour beaucoup d’urbains. Passer à l’acte, c’est plus compliqué. Avant de vous jeter dans l’inconnu, il vaut mieux réfléchir, vous organiser et bien préparer votre projet. Cela évitera un échec et un retour piteux en ville au bout d’un an. Zevillage vous donne les clés réussir votre projet (méthode et explications).


C’est très vilain

Le sujet épineux des délais de paiement : la France fait partie des plus mauvais élèves de l’Europe et du monde. Malgré une règle de 30 jours imposée par l’Europe, les clients français, et surtout les grosses entreprises n’hésitent pas à imposer leurs délais de 60 jours et payer encore au-delà. Les solutions dans cet excellente synthèse sur le sujet.

Leave a comment


Vite dit

🧑‍🍳 Dark kitchen B2B responsable
La restauration est un secteur économique bouleversé par la pandémie de Covid : perte de 100000 salariés, fermetures d’établissements et nouvelles formes de travail. Certains métiers disparaissent, d’autres naissent. Ce prestataire fournit la logistique pour les “dark kitchen”, ces cuisines qui alimentent le click and collect.

🦧 Les chimpanzés nous expliquent le Future Of Work
Le paléo-anthropologue Pascal Picq nous explique ce que l’anthropologie et l’étiologie peuvent nous apporter dans le cadre du développement actuel d’un travail hybride. En gros, arrêtons de fonctionner comme des macaques mais plutôt comme des chimpanzés.

👩‍✈️ Sortez de chez vous les mains en l’air !
Aux Etats-Unis, beaucoup de gens ne veulent pas travailler à moins que ce ne soit à domicile. Va-t-il falloir envoyer la police pour les obliger à retourner au bureau ?

😪 Dans la maison vide
De nombreuses personnes qui travaillent depuis leur domicile ressentent un vide qu'elles ne peuvent nommer. Car se rendre au travail comporterait des avantages psychologiques. C’est peut-être pour cela que le télétravail est réservé aux volontaires?

🧑‍🎓 L’école pour tous
En attendant l’école virtuelle qui n’a pas trop bien fonctionné pendant la pandémie, la première école au monde imprimée en 3D vient d’être inaugurée au Malawi.

👠 Circulez !
L’avantage du statut de gendarme c’est que l’on prend sa retraite très tôt. Et que l’on peut ensuite entamer une nouvelle vie professionnelle comme cet ancien gendarme qui est devenu chargé d'affaires dans le bâtiment ou cette officière devenue maroquinière vegan en Normandie.

🕶 Soyez modestes
En prônant la modestie, au travail ou ailleurs, ne condamne-t-on pas ceux qu’on éduque à rester éternellement en retrait, voire à devenir d’éternels “loosers” ? La philosophie nous répond.


Avant de partir

En attendant les taxis volants aux Jeux olympiques de Paris en 2024, vous pouvez toujours participer à des courses de voitures volantes.


Un dernier truc cadeau

Pendant vos vacances, ne loupez pas ce petit bijou : le dernier concert des Doors sur l’ile de Wight en Angleterre, filmé le 30 août 1970 à 2h du matin. Quelques mois plus tard, Jim Morrisson, co-fondateur du groupe, mourait à Paris et entrait dans le Club des 27.


Bonnes vacances

Maintenant c’est fini, vous pouvez y aller. Et si vous aimez cette newsletter pensez à nous laisser un like en cliquant sur le petit ❤️. Et même la partager avec des amis.

Rendez-vous début septembre.