Les GAFA n'aiment pas le télétravail

Au secours le monde d'avant revient

Bienvenue dans cette édition de la newsletter de Zevillage 🙏. Comme chaque jeudi, je partage avec vous une analyse à propos de l’évolution du travail et une sélection de notre veille pour vous donner envie et vous aider à vous engager dans la transformation du travail.

Xavier de Mazenod

Si vous arrivez directement par le Web, ou qu'un ami vous a transféré la newsletter, vous pouvez vous y abonner, c’est juste ici :

Subscribe now

Office first !

Apple Park, siège social d'Apple
Apple Park, siège social d’Apple, ouvert en 2017 à Cupertino en Californie : un des bâtiments de 260 000 m2 pour 12 000 employés, l’un plus chers du monde.

Les GAFA n’étaient pas réputées pour favoriser le télétravail. Elles préféraient, de loin, créer des sièges sociaux mirobolants pour impressionner (comme les banques au XIXe siècle) et offrir tous les services et tout le confort possible à leurs salariés. Afin d’augmenter leur productivité. Des projets importants pour ces monstres de l’IT. Steve Jobs lui-même s’était impliqué dans le projet de l’Apple Park, le vaisseau-mère de l’entreprise.

Mais ça, c’était avant. Avant la Covid-19. Plutôt unanimes et pragmatiques, les GAFA ont, au début 2020, opté pour un télétravail à 100%, au moins jusqu’à la mi-2021.

Au printemps 2020, Alphabet, la maison-mère de Google, renonçait à l'achat ou la location de plus de 185 000 m2 d'espace de bureaux dans la région de la baie de San Francisco. Au printemps 2020 toujours, Sidewalk labs, fiilale d’Alphabet, abandonnait son gigantesque projet de “ville intelligente” à Toronto à cause du marché immobilier incertain.

Signaux contradictoires ?

Parallèlement, en 2020, les GAFA augmentaient leurs surfaces de bureaux : Google de 6 500 m2 à Londres et New York, Facebook de 37 000 m2 à Seattle, Amazon de 185000 m2 à Seattle et Apple de 5 500 m2 à New York. Et, au passage, nos petits GAFA à nous, inaugurent de somptueux bureaux pour accueillir 3 000 salariés dès le mois de juin.

Dans le même temps, Amazon et ses “collègues” de la Tech investissent afin de maintenir des prix immobiliers résidentiels bas pour aider leurs salariés à se loger près de leurs bureaux. Pas où ils veulent (éventuellement en travaillant à distance) mais dans les alentours des bureaux.

Les GAFA sont pragmatiques disais-je : elles préfèrent le travail au bureau, seul lieu de sérendipité et de créativité possible pour elles, comme le relève cette vidéo du Wall Street Journal. Elles n’aiment pas le télétravail mais l’ont accepté pour continuer à travailler pendant la pandémie. Et elles ont fait contre mauvaise fortune bon coeur pour recréer des communautés virtuelles.

Mais, une fois la pandémie passée, dans leur esprit, le monde d’avant reprendra ses droits.

Leave a comment


One man, one vote

Lors des “13h15 le dimanche”, France 2 diffuse le documentaire en plusieurs parties Vingt-sept patrons pour une usine, l’histoire de la reprise d’une fonderie historique par ses salariés regroupés dans une coopérative. Heurs et malheurs, joies et déceptions des anciens salariés qui découvrent, avec plus ou moins de bonheur, la responsabilité, l’entrepreneuriat, la satisfaction client, la créativité. A retrouver en ligne (épisodes 1 & 2 - épisodes 3 & 4 Episode 5-6 le 4 avril puis en ligne).


C’est dans le poste

Voilà, le nouvel épisode de C’est quoi ce travail ! est sorti. J’ai eu le plaisir d’interviewer Samuel Durand, spécialiste du Future Of Work et auteur d’un documentaire sur le futur du travail, Work In Progress. A écouter sur Zevillage et sur toutes les bonnes plateformes de podcasts.


Vite dit

👉   Comment vas-tu… yau de poële ?

Et oui, c’est le jour des 🐡 🐠 🐟, le 1er du mois d’avril. Je vous épargnerai la grosse farce. Mais voilà quelques recettes pour faire des blagues à vos collègues pendant les visios. Ah oui vraiment, merci le confinement, plein d’occasions de franches rigolades.

👉   Fini le bureau

Après un an de télétravail en confinement, ils ne se voient plus retourner au bureau. Productivité décuplée, gain de liberté, vie de famille comblée… Depuis un an, le télétravail fait leur bonheur.

👉   Fini le bureau (2)

Ces entreprises qui renoncent à leurs bureaux pour s’installer en télétravail et en coworking. Moins cher, plus flexible, et ça peut rapporter gros.

👉   Cela ne va pas plaire

Et si les chambres de commerce étaient inutiles ? Malgré les efforts réalisés ces dernières années, la Cour des comptes épingle les réseaux consulaires sur la viabilité de leur nouveau modèle économique et «la marginalité» de leur rôle.

👉   Petite reine

Réparateur de vélos, le nouveau métier hype. Ils sont nombreux à se former pour être technicien cycle. Si parfois, l'attente pour intégrer une formation est longue, il faut savoir qu'en bout de course, les offres d'emploi sont légion. Moins difficile que livrer des repas à 76 ans.

👉   Je me cultive

Cinq livres à lire pendant vos longues soirées de couvre-feu et de confinement : télétravail, management, gestion de crise et politique durable.

👉   Mon vaccin en DIY

Bonne nouvelle, vous pourrez désormais fabriquer le vaccin Moderna dans votre cuisine. Sa séquence ARNm a été publiée par des scientifiques de Stanford sur la plateforme de partage de logiciels GitHub. Vive l’open source.

Share Newsletter de Zevillage


Avant de partir

C’est fini pour cette semaine. Une belle leçon d’entraide et d’esprit de groupe dans cette petite vidéo. Chez les loutres, on n’abandonne pas les siens sur le terrain.


Un dernier truc

Avant de faire vos valises, si vous aimez cette newsletter pensez à nous laisser un like en cliquant sur le petit ❤️.

Et le dernier truc de la semaine : nos amis de Boston Dynamics (les créateurs des flippants robots-chiens) ont sorti un nouveau bébé, Stretch. Un robot conçu pour une seule action : automatiser le déplacements de boîtes dans les entrepôts. Alors, bonne ou mauvaise chose pour les salariés?