Ce que dit l'actualité sur le travail dans le secteur public

La France a un problème de travail et d'efficacité dans ses fonctions publiques, il faut savoir le reconnaître. Mais pas celui auquel on pourrait s'attendre.

Si vous arrivez ici par le Web, vous pouvez vous abonner à la newsletter à l’aide du bouton ci-dessous :


L’actualité récente nous sert sur un plateau deux informations éclairantes sur la manière de travailler dans les fonctions publiques avec des conséquences graves pour l’efficacité du pays.

La consternante histoire des sous-marins australiens d’abord et du contrat dénoncé par nos alliés Australiens, Américains et Britanniques. Un “coup dans le dos” dont on a peu expliqué les “sévères causes endogènes qu’il serait temps de regarder” comme l’écrit le journaliste et entrepreneur Frédéric Filloux.

La première cause étant, selon cet article, une diplomatie qui ignore l’économie et ne soutient pas ses entrepreneurs contrairement à l’Allemagne ou aux Etats-Unis: “Les ambassadeurs français font de la diplomatie à l’ancienne tandis que leurs homologues vont au charbon. Quant à la galaxie des structures administratives censées soutenir l’export, elle sont tenues par des énarques peu au fait du travail nécessaire pour décrocher un contrat à l’étranger. Il est indispensable de revoir toute cette tuyauterie d’un autre âge”. 

Echec du renseignement français également et problèmes d’exécution industrielle de la part de Naval Group, le successeur des arsenaux, qui a accumulé des retards dont les Américains ont pu profiter pour entrer dans le jeu.

Et cela sans compter avec des travers culturels bien français épinglés par Business Insider : projets remis à la rentrée, après les vacances ; longues pauses-déjeuner ; retards systématiques aux réunions...

Le second sujet est celui de la grève du ramassage des ordures à Marseille. La Métropole prévoit de faire passer le temps de travail des agents chargés de la collecte de 28h actuellement aux 35h réglementaires. Insupportable pour les syndicats mais il semble pourtant que dans d’autres villes on ait réglé le problème depuis longtemps.

Les causes

La machine Service public tourne mais mal. C’est grave évidemment parce cela nuit au service rendu. C’est grave aussi parce que cela plombe l’efficacité du travail de tous ceux qui entreprennent, quelque soit le secteur. C’est grave encore parce que cela entretient la fiction de la pleine efficacité de l’action publique. En cas de problème, on bâtit une solution qu’on confie à une administration (éventuellement créée pour l’occasion) et le problème est réputé réglé.

On ne s’en sortira pas avec un discours sur le manque de moyens et d’effectifs. Ni en jetant la pierre aux fonctionnaires. Ni en lapidant les énarques.

Des amis consultants citent souvent ce proverbe roumain aux managers qu’ils accompagnent : “Un escalier se balaie en commençant par le haut”, surtout dans un système si hiérachique. Qui a laissé l’inefficacité s’installer dans le service public si ce n’est le “haut” ? Qui a laissé l’esprit de service au public s’effacer au profit d’intérêts individuels des agents, comme le montre de manière caricaturale la grève du ramassage des ordures à Marseille ?

L’État, les collectivités locales ou l’hôpital sont de mauvais employeurs et de mauvais managers. Qui se permet par exemple d’enchaîner les CDD pour recruter des agents alors que cette pratique est interdite dans le privé ? “Alors que le service public devrait être un facteur d’émancipation, il est trop souvent maltraitant, violent ou inégalitaire” témoigne une fonctionnaire du collectif Nos services publics.

Cette organisation vient de publier une enquête qui déplore une "perte de sens" au travail liée avant tout à l'incapacité des agents à mener à bien les missions de service public pour lesquelles ils se sont engagés. Dans cette enquête, 80% des répondants déclarent “ être confrontées régulièrement ou très fréquemment à un sentiment d'absurdité dans l'exercice de leur travail ".

Leave a comment


Vite dit

🥒 La révolte des cornichons
Le cornichon c’est comme l’industrie : la France a laissé filer la production à l’étranger à 95 %, en Inde et dans les pays de l’Est. Mais la reconquête est en marche.

👩‍🔬 Tu veux qu'on en parle ?
Au travail, êtes-vous assez reconnu ? Êtes-vous fait pour ce que vous faites ? Quelle est l’influence des aspirations et des échecs de vos parents et de vos ancêtres sur votre bien-être professionnel ? Psychologie magazine se penche sur le poids des déterminismes familiaux sur notre vie vie professionnelle.

Y’a pas que les start up dans la vie
L'UNECP (Union Nationale des Entrepreneurs Carreleurs, Chapistes, Projeteurs de Polyuréthane) lance une campagne nationale pour promouvoir le métier de carreleur auprès des chômeurs et/ou des personnes en reconversion, un de ces métiers qui sont perçus depuis la Covid-19 comme essentiels au bon fonctionnement de la société.

👂 Je vous ai compris
L’empathie a toujours été une compétence essentielle pour les dirigeants, mais elle prend une nouvelle dimension et devient prioritaire. Loin d’être une approche douce, elle peut engendrer des résultats commerciaux significatifs. Rien que ça !

🙄 Finalement le télétravail c’est pas top
Selon une étude de Microsoft auprès de 61 000 de ses propres salariés, le télétravail nuirait à la productivité et à l’innovation. Peut-être parce qu'ils sont obligés de bosser avec Teams ? Ou parce que Microsoft est aussi mal parti qu’IBM et Yahoo ?

😱 Traitres au Parti !
Tim Cook, PDG d’Apple, a récemment envoyé un email aux employés de son entreprise au sujet d'une réunion de l'ensemble du personnel qui a été divulguée à la presse la semaine précédente. Il a déclaré que l'entreprise faisait "tout ce qui [était] en son pouvoir pour identifier les auteurs de la fuite" et il a souligné que "les personnes qui divulguent des informations confidentielles n'ont pas leur place" chez Apple. Ambiance.

🍺 Les raisons inavouées de ne pas retourner au télétravail [En]
Il existe des raisons profondément personnelles pour lesquelles les employés ne veulent pas revenir au travail tel qu'il était au bureau. Par exemple parce qu’ils ont besoin de faire une sieste dans la journée ou à cause d’un problème d’alcool.


On arrête la voiture pour aller au boulot ?

La voiture s’est imposée comme le mode de déplacement dominant au cours du XXe siècle dans les sociétés contemporaines. Ce développement s’est accompagné de toute une série d’effets négatifs tels que la congestion, la consommation d’espace, les problèmes de pollution et d’environnement. Les altermobilités (transports publics, vélo, covoiturage) représentent des alternatives durables à l’automobilité sur le trajet domicile-travail. Comment expliquer ces changements d’usage des modes de déplacement ?


Les 20 jobs en augmentation dans la prochaine décennie

Alors que les emplois agricoles jouaient un rôle important au XIXe siècle, une grande partie des emplois américains actuels se situent dans l'administration, la vente ou le transport.

Le Bureau of Labor Statistics (BLS) des États-Unis prévoit que 11,9 millions de nouveaux emplois seront créés entre 2020 et 2030, soit un taux de croissance global de 7,7 %. Ce graphique représente les 20 métiers dont la croissance est la plus rapide - et ceux dont le déclin est le plus rapide.


Un dernier truc

Décidément, quitter Paris est vachement hype ;-)


Bonne semaine

Maintenant c’est fini, vous pouvez y aller. Et si vous aimez cette newsletter pensez à nous laisser un like en cliquant sur le petit ❤️. Et même la partager avec des amis.